Togo : l’ANSAT enlève 100 tonnes de maïs à Agbelouvé et Notsè ce lundi

427 vues

Togo : l’ANSAT enlève 100 tonnes de maïs à Agbelouvé et Notsè ce lundi

Après les préfectures du septentrion national sillonnées par l’Agence Nationale de Sécurité Alimentaire du Togo (ANSAT) dans le cadre de la deuxième phase de la campagne nationale 2020-2021 de mobilisation des stocks de sécurité, elle a ce lundi 17 août, mis le cap sur la région maritime du pays.

Une opération d’étape qui a permis à cette structure d’enlever 100 tonnes de maïs ce jour pour une valeur financière estimée à seize millions (16.000.000) de francs CFA.

À l’arrivée de la délégation conduite par le Directeur Général de l’ANSAT, Col. Ouro-Koura Agadazi, les producteurs de FoulaniKopé à Agbélouvé ont pu échanger sur leurs activités mais aussi les efforts que consent le gouvernement pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Le DG de l’ANSAT échangeant avec les producteurs agricoles de FoulaniKopé

Le responsable de l’ANSAT a tenu à féliciter les producteurs agricoles pour les prouesses faites ces dernières années :
« C’est l’occasion pour moi de féliciter les paysans sur l’ensemble du territoire pour le travail formidable qu’ils mènent pour assurer la sécurité alimentaire au niveau national et aujourd’hui, il est établi que le Togo est excédentaire en production de céréales depuis plus de 10 ans. Le plus important c’est de consolider ces résultats et chercher à faire davantage quand on sait que les usines de transformation commencent déjà par s’installer sur le territoire et ceci en lien avec les grands objectifs du Plan National de Développement (PND).» a-t-il d’entrée souligné.

Col. Ouro-Koura Agadazi va en second lieu mettre en exergue la valeur intrinsèque que doit refléter les produits agricoles togolais : la Qualité. Un aspect sur lequel, l’ANSAT met un point d’honneur :
« Il sera question pour les paysans de s’organiser autrement pour maintenir cette croissance en terme de production mais chercher à améliorer la qualité de leurs produits de façon à pouvoir mettre à la disposition des usines qui s’installent des produits compétitifs aussi bien sur le marché national, sous-régional, qu’international.» a fait savoir Col. Ouro-Koura Agadazi.

L’autre point non moins important relevé a été celui relatif à ces actes impudiques de certains producteurs dans l’implémentation de la politique d’essor de l’agriculture togolaise soutenue par les acteurs privés : « Cette nouvelle tendance que tout le monde salue est émaillé de certains écueils. Il y en a qui viennent, ils achètent le maïs et ils disparaissent dans la nature. Nous avons sensibilisé les paysans sur la nécessité de rechercher les soutiens des structures techniques.» va recommander le Directeur Général de l’ANSAT qui a également insisté sur cette question «brulante», la pandémie de la Covid-19.

Visite de magasin de stockage de maïs à FoulaniKopé (Agbélouvé)

À ce sujet, il faut accentuer la sensibilisation : « la pandémie s’installe un peu partout sur l’étendue du territoire national, mais avec les efforts du gouvernement on enregistre un faible taux de contamination, ce qui est une bonne chose pour la population. Toutefois, il y a cette partition qui doit être jouée au niveau déconcentré de façon à ce que les efforts du gouvernement puissent être couronnés de succès avec l’espoir de pouvoir juguler rapidement cette crise qui a freiné l’économie et tout le processus de production de l’appareil de l’Etat.» a-t-il précisé.

«On dit merci à l’ANSAT d’être venu ici à FoulaniKopé dans notre magasin. C’est grâce à l’ANSAT qu’on peut vendre et nous en sortir parce qu’ils nous achète le kilogramme à 160 francs le kilogramme contre 500 francs le bol avec les dames commerçantes. On félicité le Chef de l’Etat pour cet organe.», a confié ce producteur visiblement en joie avant de relever les difficultés éprouvées en cette période de crise sanitaire mondiale : « les métayers ne sont pas arrivés à cause de la Covid-19 mais grâce à ces 4.800.000 F CFA que l’ANSAT nous a viré dans nos comptes bancaires nos enfants pourront effectuer la rentrée scolaire prochaine. Nous prions que pour l’année prochaine le gouvernement aide l’ANSAT pour que dès Janvier-Février, elle soit sur le terrain pour collecter nos produits.» va-t-il souhaiter.

Après FoulaniKopé à Agbelouvé, l’équipe de l’ANSAT va rallier la ville de Notsè pour la même opération.

Le DG de l’ANSAT Col. Ouro-Koura Agadazi à Notsè

Ici également, la distanciation sociale est observée. Tout s’est déroulé dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement togolais.

“Les Amis de la Terre”, un regroupement agricole a pu bénéficier de la somme de onze millions deux mille (11.200.000) F CFA. Un sentiment de satisfaction doublé de fierté a animé le représentant de ce regroupement de producteurs qui n’a pas hésité à témoigner sa gratitude à l’opérateur : « le DG de l’ANSAT nous a prodigué beaucoup de conseils sur d’autres cultures qui rapportent plus que le maïs. Il nous a parlé du sésame, du sorgho. Nous avons reçu également des fiches afin qu’on puisse s’abonner sur la plateforme des producteurs agricoles.» a-t-il affirmé.

L’agence Nationale de Sécurité Alimentaire (ANSAT) dans sa logique d’appui des producteurs agricoles togolais compte poursuivre très prochainement son action salvatrice auprès du monde rural afin de garantir à ces derniers de meilleures conditions de vie et de travail tout en améliorant ainsi les performances commerciales et par ricochet l’économie togolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 9 =


Close