Togo : Fin de l’opération d’achats de l’ANSAT à Kara

86 vues

Togo : Fin de l’opération d’achats de l’ANSAT à Kara

C’est une satisfaction emprunte de devoir accompli qui ont animé en ce dernier jour de l’opération d’achats de céréales dans la Préfecture de la Kozah l’équipe de l’ANSAT et les producteurs agricoles.
Cette journée du Vendredi 26 mars 2021 a été meublée d’activités multiples. A Misseouta, dans la préfecture de Doufelgou ce sont des producteurs agricoles heureux qui ont salué l’arrivée de l’équipe de l’ANSAT. 50 tonnes de maïs d’une valeur financière de 8 millions de F CFA y ont été enlevées. 100 tonnes de maïs ont été cédées par deux coopératives à Sarakawa, 30 tonnes à Lassa et 30 tonnes à Lama dans la préfecture de la Kozah.

Ici à Misseouta, c’est une enveloppe financière de 8 millions de F CFA qui a été mise à disposition des producteurs agricoles qui ont cédé 50 tonnes de maïs à l’ANSAT.


Au-delà de la satisfaction remarquée témoignée par la communaute agricole à son partenaire, c’est un encouragement lancé et un engagement sans faille de l’ANSAT pour qu’à souhaité au nom des producteurs cette dame : “On remercie l’ANSAT et on veut que cela continue. Qu’il nous cherche les agrégateurs pour nous payer le soja et le sésame parce que cette année nous avons vendu le sésame et le soja à vil prix.” a-t-elle fait remarquer avant de préciser : ” les 8 millions que nous avons reçu nous allons payer des avances à ceux qui ont des tracteurs pour le labour. Nous allons commencer à acheter les engrais pour le maïs. Aussi le DG de l’ANSAT nous a fait un rappel sur la maladie Covid-19. Il nous a fait savoir que la maladie est toujours là qu’on doit respecter les mesures barrières. Il nous a montré sa carte de vaccination et nous a dit de nous vacciner.” a déclaré madame Adjibabo.

Pour l’ANSAT c’est un sentiment de satisfaction qui prévaut après ce premier passage comptant pour la mobilisation du stock de securité dans la région de la Kara : ” Après 3 jours nous pouvons dire qu’on est satisfait du niveau de préparation de la campagne agricole 2021-2022. Nous avons senti un engouement très fort des paysans à s’investir davantage pour la promotion de toutes les culture au cours de cette campagne 2021-2022. Ceci s’explique par le fait que le ministère sous les orientations du ministre de l’agriculture a pris toutes les dispositions pour satisfaire les demandes en intrants des producteurs sur l’ensemble du territoire national. Sur le plan national nous pouvons dire que les paysans sont suffisamment préparés. Au niveau institutionnel aussi les orientations du ministre ont été bien perçues par les différentes structures, nous n’attendons maintenant que la clémence divine pour avoir de très bonnes pluies.” a d’entrée relevé le Directeur général de l’ANSAT Col. Ouro-Koura Agadazi qui a présenté le tableau régional d’achats :

” Nous avons sur les trois jours mobilisé 742 tonnes de céréales, maïs et riz avec une injection de 123.120.000 F CFA dans toutes les grandes zones de production de la région de la Kara. Il se trouve que sur le site de Sarakawa où nous avons mobilisé 100 tonnes auprès de deux groupements, nous avons été impressionnés par le potentiel du couvert végétal. Il y a pratiquement toutes les variétés de plants avec les trois grandes filières qui sont en vogue sur le marché international notamment le karité, la noix de cajou (anacarde) et le néré. Il y a également des produits dérivés qui sont négligés je voudrais faire allusion au miel. Aujourd’hui le miel constitue une spéculation agricole qui va une valeur marchande sûre quel que soit la taille du marché. Nous avons donc encouragé les paysans de Sarakawa et partant les paysans de toute la région de la Kara de continuer par promouvoir les cultures classiques à savoir le maïs, le sorgho, le soja et autres. Nous allons faire le suivi en relation avec les autres structures de notre département pour qu’à la fin de cette campagne agricole nous puissions permettre aux paysans de réaliser leur rêve en matière de promotion des produits classiques mais surtout en matière de promotion des filières à forte valeur économique. C’est l’état d’esprit du Chef de l’État qui veut que les paysans Togolais soient non seulement des acteurs qui soutiennent la sécurité alimentaire mais des acteurs de développement à tous les points de vue.” a-t-il affirmé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =


Close