Togo : Après les préfectures Binah, Bassar, Doufelgou et Sokodé, l’ANSAT est à Adéta

344 vues

Togo : Après les préfectures Binah, Bassar et Sokodé, l’ANSAT est à Adéta

72h de répit auront suffit ! Après avoir sillonné les préfectures de la Kozah, Bassar, Binah, Doufelgou et Sokodé dans le cadre de la 2ème phase de la campagne 2020-2021 de mobilisation des stocks de sécurité, l’équipe de l’Agence Nationale de la Sécurité Alimentaire (ANSAT) avec à sa tête le Directeur Général, Col. Ouro-Koura Agadazi, a repris mardi la route d’Adéta à (155,9 km) de Lomé.

Après 2h 42 minutes de route, nous voici à Adéta.

Le DG de l’ANSAT à son arrivée à Adéta


Cette nouvelle action de terrain se justifie par l’achat de 50 tonnes de riz dans cette localité.

Le magasin de stocks de riz

Pour les producteurs agricoles de cette localité qui viennent de céder 20 tonnes de riz à l’ANSAT, c’est un soulagement qui vient combler des attentes particulières.

Le riz ensaché cédé à l’ANSAT (20 tonnes)

Des attentes qu’a su reconnaître et cibler l’Agence Nationale de la Sécurité Alimentaire (ANSAT), grâce à la capacité d’écoute et de déploiement prompt de son Directeur Général, Col. Ouro-Koura Agadazi qui a précisé la motivation de cette action de terrain : «il y avait des stocks de céréales non écoulées relevant de la campagne dernière. C’est par rapport à ces préoccupations que soulevaient les producteurs de céréales que le gouvernement togolais a mobilisé 500.000.000 F CFA pour les assister dans l’écoulement de ces excédents de la campagne dernière afin de leur offrir une chance de mieux préparer la campagne agricole en cours.» a-t-il relevé avant d’expliciter : «Pour la filière riz, nous avons bloqué 87.400.000 F CFA pour mobiliser d’ici deux (2) ou trois (3) mois, 230 tonnes de riz blanc sur l’ensemble du territoire. Nous avons commencé les premiers prélèvements au niveau du site de production de riz d’Adéta.»

Le premier responsable de l’ANSAT n’a pas manqué de souligner : « On nous avait annoncé suffisamment de stocks mais à l’arrivée malheureusement on a constaté que les paysans avaient tout bradé. Ils ont même vendu du riz paddy à un prix dérisoire, 150 francs le kilogramme de riz paddy.» va-t-il regretter.

Les producteurs agricoles ont bénéficié pour les 20 tonnes de riz cédées à l’ANSAT, d’un virement de 7.600.000 F CFA sur leurs comptes bancaires.

Les producteurs agricoles d’Adéta échangeant avec le DG de l’ANSAT

Déplorant les efforts peu rémunérés des producteurs agricoles qui pouvaient largement bénéficier des avantages financiers de leurs productions, le Directeur Général de l’ANSAT soucieux du mieux être et du devenir du monde agricole qui se doit de passer de l’étape entrepreneuriale à celle industrielle, avec axe d’appui, le PND comme moteur, va annoncer les couleurs d’une approche salvatrice à travers un nouveau partenariat : «Nous avons pris l’initiative avec les paysans de rentrer dans un contrat pour bloquer les productions prochaines pour leur permettre de mieux rentabiliser leurs activités. S’ils arrivent à dégager d’énormes bénéfices, ils peuvent installer de petites unités de transformation. Cette unité d’Adéta a été installée par le gouvernement en 2013 mais elle fonctionne à merveille. Avec le potentiel qu’on a dans la localité, il est temps que les producteurs eux-mêmes installent de nouvelles unités de transformation afin de valoriser au mieux les produits qui sortent de leurs champs.» a-t-il indiqué.

Le Directeur Général de l’ANSAT, Col. Ouro-Koura Agadazi a à travers une visite des magasins, ici, à Adéta, pu apprécier la qualité du riz produit et fait remarquer les facteurs de production à maîtriser pour une rentabilité plus accrue des prochaines productions.

Le DG de l’ANSAT, Col. Ouro-Koura Agadazi appréciant le riz produit
Visite du DG de l’ANSAT dans le magasin de stocks de riz

À noter que cette opération comme toutes les autres s’inscrivant dans le cadre de la 2ème phase 2020-2021 de campagne de mobilisation des stocks de sécurité à travers le pays, se déroulent dans le strict respect des mesures barrières et dispositions gouvernementales en vigueur prévues pour la riposte à la Covid-19 au Togo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 11 =


Close