Togo : Faure Gnassingbé redonne le sourire aux producteurs agricoles de Djamdé à travers l’ANSAT

540 vues

Togo : Faure Gnassingbé redonne le sourire aux producteurs agricoles de Djamdé à travers l’ANSAT

La deuxième phase de la campagne 2020-2021 de mobilisation des stocks de sécurité au Togo se poursuit. Après avoir silloné plusieurs localités de la région des Savanes avec un bilan plusqu’elogieux faisant état de 1021 tonnes achetées pour une valeur financière de 176.480.000 F CFA, l’Agence Nationale de la Sécurité Alimentaire du Togo (ANSAT), fait à nouveau le bonheur des producteurs agricoles de la région de la Kara.

Après 72 heures de répit, nous voici à Djamdé.

Après avoir félicité et remercié le chef canton de la localité, le Directeur général de l’ANSAT, Col. Ouro-Koura Agadazi, a balisé le terrain des échanges avec les producteurs agricoles de Djamdé.

Le DG de l’ANSAT, Col. Ouro-Koura Agadazi s’adressant aux producteurs agricoles

Cette visite de terrain à Djamdé a eu un double enjeu; il s’est agit dans un premier temps, de procéder à l’achat des stocks de production de la campagne 2019-2020, qui peinaient à trouver des marchés conséquents.

Ensuite, l’heureux événement, celui de la création de la nouvelle cooperative agricole “Bouroh”, a servi de vitrine aux actions et perspectives en gestation entre les producteurs agricoles et leur partenaire qu’est l’ANSAT.
Le Directeur Général de l’ANSAT a réitéré l’engagement du Chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé, à travers sa volonté manifeste d’accompagner et de faire du secteur agricole, une mine de richesses : «le chef de l’Etat Faure Gnassingbé est regardant sur la prospérité du secteur agricole, c’est pourquoi depuis 2005, il n’a ménagé aucun effort pour mobiliser toutes les expertises nécessaires et les financements pour pousser notre secteur agricole.» va-t-il rassurer avant d’encourager la coopérative naissante Bouroh qui vient de céder 5 tonnes de maïs à l’ANSAT, à viser l’excellence en la matière, avec le PND comme boussole, exhortant les producteurs à : « devenir des entrepreneurs mais au bout de la chaîne ,des industriels.» a-t-il indiqué.

Une demarche qui indubitablement devrait passer par la maîtrise des facteurs de production dont celui foncier.


L’autre point non négligeable évoqué, c’est bien celui de la diversification des productions agricoles et l’accent mis sur les filières porteuses dont le gingembre dans sa forme transformée en huile essentielle, hautement prisée sur le marché international actuellement.

Aquaculture, apiculture, culture des champignons, sesame, soja, piment, rien n’a été occulté; le premier responsable de l’ANSAT, Col. Ouro-Koura Agadazi a mis en lumière les opportunités que peuvent saisir les producteurs agricoles en s’y investissant.

«Le Directeur général de l’ANSAT nous a prodigué beaucoup de conseils pour le développement de notre coopérative agricole. Nous remercions sincèrement notre “Champion”, Faure Gnassingbé qui malgré la maladie de Covid-19, ne nous a pas oublié.» a remercié le responsable de cette coopérative.

«Nous avons voulu rassurer les producteurs de la coopérative “Bouroh”, qu’ils ont le soutien du gouvernement togolais, du ministère de l’agriculture et de l’ANSAT. Aujourd’hui c’est 5 tonnes parce que la coopérative vient de démarrer ses activités mais avec les conseils que nous leur avons prodigué, nous avons l’assurance que l’année prochaine, ils vont passer de 5 à 10, 20, 30, 40 tonnes, parce que nous leur avions dit d’aller voir le chef canton pour lever des superficies à l’intérieur desquelles, tous les membres vont travailler.» a fait savoir le N°1 de l’ANSAT.

En cette période de crise sanitaire avec pour dommages collatéraux, une crise économique qui n’est pas sans conséquences sur le secteur agricole qui a peiné à écouler ses produits, le DG de l’ANSAT n’a d’ailleurs pas manqué en démarrage de cette deuxième étape de la deuxième phase de la campagne 2020-2021 de mobilisation des stocks de sécurité, ici, dans la région de Kara, de préciser : « le Chef de l’Etat S.E.M. Faure Gnassingbé a donné les instructions pour que les finances mobilisent 500 millions de Francs CFA pour venir au secours des paysans qui avaient des stocks en souffrance.» a-t-il relevé, confiant au passage, le satisfecit des paysans qui disent avoir libéré beaucoup de stocks : « ce qu’ils ont signalé à Kara, c’est 255 tonnes pour les mois de Juin-Juillet, et pour lesquelles nous avons mobilisé 40.800.000 F CFA.» va-t-il détailler.

Le responsable de la structure garante de l’autosuffisance alimentaire au Togo, Col Ouro-Koura Agadazi a salué la bonne qualité des produits proposés et invité les producteurs agricoles à se lancer dans une agriculture de transformation et de création de richesses.

Après des échanges portant sur la sensibilisation relative au respect des mesures barrières édictées par le gouvernement dans le cadre de la riposte à la Covid-19, nous mettrons vite cap sur Tchikawa…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 × 19 =


Close