Togo : Après trois jours d’opération d’achats l’ANSAT revoit à la hausse ses prévisions de prélèvements de stocks, voici pourquoi !

149 vues

Togo : Après trois jours d’opération d’achats l’ANSAT revoit à la hausse ses prévisions de prélèvements de stocks, voici pourquoi !

L’Agence Nationale de la Sécurité alimentaire du Togo (ANSAT) a poursuivi son opération d’achats de stocks de céréales dans les 15 grandes zones de production agricole de la région des Savanes.


Suite à l’annonce de 50 tonnes de stocks non déclarés dans certaines localités notamment Takpamba, le volume total des stocks à mobiliser par l’ANSAT est désormais de 932 tonnes contre 882 tonnes préalablement déclarées. Un supplément de stocks qui relève logiquement l’enveloppe financière qui elle passe à 164.200.000 F CFA et qui devra contribuer considérablement à l’appui aux producteurs agricoles mais aussi et surtout au renforcement du stock de sécurité national.

Après la première phase de cette tournée de trois jours initiée par l’Agence nationale de la sécurité alimentaire du Togo (ANSAT), neuf (9) autres grandes zones de grande production ont été visitées par l’équipe de l’ANSAT conduite par son Directeur général Col. Ouro-Koura Agadazi.

A Mandouri (50 tonnes), Bagré (50 tonnes), Ogaro (50 tonnes), Kpemba (100tonnes), Biankouri (50 tonnes), Kpalmatong (50 tonnes), Timbou (50 tonnes), Nadoudi (50 tonnes) et enfin Tatingou barrage (50 tonnes) de maïs, c’est l’itinéraire du périple de l’ANSAT au deuxième jour d’opération (jeudi).

Vendredi, l’équipe a poursuivi son trajet vers les localités de Takpamba pour prélever 100 tonnes de maïs au lieu des 50 tonnes initialement déclarées. Tandjouaré a été l’autre localité visitée ce jour avec à la clé l’enlèvement de 50 tonnes de maïs. Les producteurs agricoles de Naboudjoga ont également attendu de pieds fermes l’équipe de l’ANSAT qui n’a pas manqué le rendez-vous d’achat de 50 tonnes de maïs. Le Groupement féminin de Dapaong UNI-Fesa a été le dernier point visité par l’ANSAT qui a su mener ses activités d’achats en prélevant 40 tonnes de maïs, 30 tonnes de sorgho et 12 tonnes de haricot pour un total de 82 tonnes de produits achetés évalués à 17.200.000 F CFA.


Tout en effectuant ses opérations d’achats, l’ANSAT n’a pas manqué d’échanger avec les producteurs agricoles : “Nous avons saisi cette occasion pour échanger avec les paysans sur les nouveaux outils que le gouvernement a mis à leur disposition. Dans la région Savanes la carte de fertilité des sols a été totalement réalisée et actuellement elle est mise à disposition des paysans. Il va falloir qu’ils s’en approprient pour relever les rendements pour lesquels le secteur a toujours eu des difficultés en terme d’atteinte de prévisions. Nous avons à travers cette carte de fertilité des sols une meilleure connaissance des sols que les populations emblavent dans la grande région des savanes. Ils leur appartient sur la base des meilleures connaissances qu’ils ont de leurs sols d’identifier les éléments nutritifs qu’ils doivent apporter pour faire passer le rendement du simple au double ou au triple; en tout cas il faudrait que cette année on commence l’exploitation de cette carte de fertilité des sols. Sur la question, le ministre de l’agriculture a donné des instructions à toutes les structures de notre département pour qu’il y ait une grande mobilisation autour de la carte de façon à permettre aux paysans de porter de nouvelles actions qui vont rendre nos produits beaucoup plus compétitifs sur la base de la réduction des comptes d’exploitation qui jusqu’ici sont restés tendus.” a expliqué d’entrée le Directeur général de l’ANSAT Col. Ouro-Koura Agadazi.

Sur la question de la gestion des stocks en milieu paysan, le premier responsable de l’ANSAT s’est voulu clair : ” Tous les pays de la CEDEAO sont en cours de réaliser la nouvelle stratégie de gestion des stocks en tirant les objectifs liés à la sécurité alimentaire des Plans Nationaux de Développement qui sont mis en œuvre au niveau de nos États. Le Togo est l’un des meilleurs pays à réaliser cette nouvelle stratégie de gestion des stocks qui situe les stocks à trois niveaux. D’abord, il y a une première ligne de défense qui est gérée par les producteurs et commerçant(e)s, les transformateurs de produits vivriers. C’est cette ligne qui mobilise l’essentiel des stocks nécessaires pour maintenir la sécurité alimentaire au niveau de chaque État. Pour le cas du Togo on peut situer ces stocks entre 950 mille à un million cent tonnes, le reste bascule dans les excédents de production. Ces excédents sont répartis à deux niveaux. Le niveau 2 ce sont les stocks institutionnels, gérés par les officines de gestion des stocks de sécurité dans les 15 pays membres de la CEDEAO en plus du Tchad et de la Mauritanie. Le troisième niveau ce sont les stocks internationaux, des bailleurs qui sont soumis à des échanges entre les pays ou espaces communautaires. On a tenu à échanger avec les paysans sur le rôle qu’ils jouent dans le maintien de la sécurité alimentaire au niveau de nos pays et ils doivent encore jouer ce rôle cette année au regard de la situation environnementale liée à la sécurité alimentaire qui pointe à l’horizon dans deux, trois ou quatre mois.” a-t-il déclaré.

Pour ce producteur agricole de Mandouri, la joie est indescriptible : “Nous sommes très contents et nous allons prendre cet argent pour préparer la saison prochaine et nous utiliserons la partie restante pour soutenir nos enfants à l’école. Nous tenons vraiment à dire merci au Chef de l’État au gouvernementpour les efforts qu’ils font à l’endroit des agriculteurs. “ va-t-il témoigner.

Un autre agriculteur indique : ” cet argent va nous aider à faire multiplier nos cultures, coopératives et payer des engrais pour nos champs.”

“Grâce à l’achat de l’ANSAT nos paysans peuvent aller au marché pour s’approvisionner en produits de nécessité.Cet argent pourra nous permettre de relancer nos activités.” s’exclame tout ému un paysan.

Une tournée de trois (3) jours qui a été menée sur les 15 grandes zones de production de la région des Savanes par l’ANSAT. Partout où elle est passée, l’équipe a porté un message de sensibilisation sur les mesures barrières de lutte contre la Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 × 20 =


Close